Ode à la rousseur

Pour bien commencer, laisse moi te dire, que je suis une vraie rousse et que je ne suis ni une sorcière, ni un vampire, ni une fille de Satan. Il parait même que je peux être cool et sentir bon! 😉

Il m’arrive régulièrement de me plaindre des clichés et discriminations mais la vérité est que je ne changerais pour rien au monde ma couleur de cheveux. Souvent chouchoutée des coiffeurs et plébiscitée des photographes j’ai appris avec les années à pleinement m’assumer et mettre en avant ma singularité.

Je n’ai jamais vraiment compris les légendes urbaines ni les clichés, à vrai dire j’ai fait le choix de ne jamais y prêter attention. J’ai toujours essayé de faire de ma différence une force. Pas question de me faire heurter par les critiques des méchants de l’école, un caractère affirmé et un peu de répondant m’ont permis d’évincer les mal attentionnés.

Etre modèle photo a été un vrai tremplin et a été un moyen de gagner un peu confiance en moi.

On dit que le roux ne représente que 1 à 2% de la population mondiale (de quoi se sentir bien seule) et pourtant on ne cesse de voir cette couleur sur les tapis rouges et les publicités! On parle même de l’ascension des “red heads” à Hollywood ou encore de la mode du roux. “Les roux sont moches”, laisse moi te faire changer d’avis! Zoom sur une des plus belles actrices Jessica Chastain:

 

 

 

 

Leave a Reply